Créer un lit cabane pour enfants

Dans notre ancien appartement, la chambre des enfants était assez petite. Comme le projet de construction, sur lequel nous nous étions engagés, prenait beaucoup de retard, nous avons dû trouver une solution pour optimiser l’espace. Il fallait garder un espace jeux, en plus des 2 couchages. Dans cet espace de 9m², il y avait une grande fenêtre sur l’un des murs principaux et la porte sur celui d’en face, ce qui laissait un seul endroit où nous pouvions prévoir un espace de couchage en hauteur et créer ce lit cabane.

Le projet

Pour commencer, nous ne voulions pas d’échelle car les enfants étaient encore petits. Nous voulions qu’ils soient indépendants mais en sécurité dans la chambre. Ces premiers points ont défini le projet. Il devait être sécurisé : un lit cabane fermé sur toute la hauteur et un système d’escalier avec rangement pour pouvoir y accéder.

Une fois ces points définis, j’ai réfléchi à un lit cabane réalisable avec des planches de bois bruts plutôt que du bois aggloméré (pour éviter de polluer l’air ambiant avec les COV). Ça ne se voit pas forcément au premier abord mais, si vous regardez une photo avec le lit complet, vous pouvez voir qu’il s’agit, en fait, de 5 planches (de 40cm de large) disposées côte à côte. Je les ai coupées aléatoirement en diagonale pour donner un effet irrégulier. Pour donner un peu de légèreté à la cabane et qu’elle ne paraisse pas trop massive, j’ai choisi de faire un toit en pente (ce qui complique pas mal les plans on est d’accord ^^).

Le saviez-vous? Petit point écologie
Même si on a tendance à penser le contraire, l’air intérieur est 5 à 7 fois plus pollué que l’air extérieur.

Comme on l’entend souvent, il est recommandé de bien aérer son logement quotidiennement mais il existe aussi d’autres petites astuces auxquelles on ne pense pas toujours qui permettent d’améliorer davantage la qualité de l’air de nos intérieurs :

  • fabriquer soi-même ses produits ménagers (plus sains et avec très peu d’ingrédients)
  • utiliser des peintures naturelles (à base d’argile, craie, caséine, algues…),
  • préférer les meubles en bois bruts plutôt qu’en bois aggloméré ou des meubles de seconde main (car les particules toxiques sont déjà évaporées)

On pourra ajouter aussi l’idée des plantes dépolluantes dont l’efficacité n’est pas démontrée mais qui a toujours un impact positif sur le moral 🙂

Pour plus de détails : OMS et Doctissimo

Le plan

Pour définir les dimensions du lit cabane, nous avons utilisé un télémètre pour mesurer précisément l’espace disponible. Afin de modéliser la chambre et disposer les différents volumes, nous avons utilisé Home By Me. Ce logiciel 3D gratuit, assez simple à prendre en main. Il permet de placer des meubles qui existent réellement ou de créer des meubles personnalisés. Nous avons modélisé le volume de la cabane avec un meuble similaire.

La réalisation

J’ai commencé par découper une structure avec les gros tasseaux pour former le sommier et les pieds. Pour les pieds du lit, j’ai choisi d’appuyer le lit sur un meuble. La hauteur du lit cabane a donc été adaptée en fonction de ce meuble. Sur la partie opposée au meuble, j’ai utilisée deux gros tasseaux que j’ai fixés au mur avec des équerres.

Sur cette base, j’ai placé le contour prévu pour le support du sommier.

Par la suite, j’ai ajouté quelques planches entre les pieds pour pouvoir utiliser cet espace en petite bibliothèque.

Matériel nécessaire :

  • des planches de bois bruts
  • des gros tasseaux
  • une scie sauteuse ou circulaire
  • une visseuse
  • de grandes équerres
  • une bonne dose de vis
  • de la peinture

Par dessus le contour du sommier, j’ai ajouté deux gros tasseaux coupés en biais à chaque extrémité pour pouvoir y fixer le toit. J’ai ensuite découpé les planches à la bonne hauteur puis toutes recoupées en diagonale aléatoirement pour donner cet aspect irrégulier au lit cabane. Chaque planche de façade est vissée en bas sur le contour du sommier et en haut par un tasseau. Le même principe est appliqué au toit : un tasseau plat en haut et en bas pour fixer l’ensemble. Nous avons ensuite fixé la partie toit sur les tasseaux en biais puis ajouté une équerre pour le fixer également au mur. Du côté de l’escalier, j’ai ajouté un tasseau au niveau de la jonction entre le toit et le plafond. Nous avions envisagé de mettre des charnières entre le toit et le plafond pour solidifier l’ensemble mais ce n’était, finalement, pas nécessaire.

La couleur

Côté couleur, j’ai choisi une couleur assez douce qui puisse contraster avec les nombreuses touches de couleur de la chambre : un gris clair assez chaud

Selon son aisance en peinture, on peut choisir de peindre avant de visser l’ensemble ou une fois le montage effectué. Cette seconde option est généralement plus rapide car elle évite de peindre les parties cachées mais peut demander un peu plus de dextérité pour réussir à peindre dans les recoins.

En détails

Le petit plus côté sécurité, c’est que la marche la plus basse de l’escalier a la particularité d’être indépendante du reste de l’escalier. Cela permettait de la remonter sur la deuxième marche dans la journée pour protéger l’escalier.

Vous pouvez retrouver les tutos des petites décos sur le lit sur le blog : pour la guirlande en papier et ici pour les feuilles en tissus.

Le résultat

Ce lit cabane nous a permis de dégager un espace assez conséquent. La chambre est ainsi redevenue un espace attrayant pour les enfants. Un véritable espace ludique avec de nombreux rangements.

Ces étapes ont été réalisées pour ce lit cabane en particulier. Si vous souhaitez réaliser un projet similaire, toutes les dimensions et matériaux choisis sont adaptables en fonction de vos contraintes et de votre imagination. Et si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poster en commentaires.

Belle journée

Partager cet article:
FacebookTwitterPinterestShare
Laisser un commentaire
Déco, Mes créations | , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *